10/03/2008

Touche moi pas...

P_998
Merci à Barrigue :  http://www.barrigue.ch/

09/11/2007

Remaniement en France

remaniement au gouvernement
Source : http://www.humour.com/

26/09/2007

Face à la non-violence...

force birmane

Source : http://permanent.nouvelobs.com/ Les manifestants se dispersent, sous l'effet des gaz lacrymogènes et des tirs de sommation, mercredi à Rangoun (AP)

12:55 Écrit par Lpv | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : birmanie, dictature, politique |  Facebook |

18/08/2007

Élio et les revendications flamandes

_17_kroll
Merci à Pierre Kroll

13/07/2007

A chacun sa...

_13_kroll

Merci à Pierre Kroll

20/06/2007

Épisode de vie à deux

couples-et-la-politique

Merci à Philippe TASTET : http://www.philippetastet.com/

10:31 Écrit par Lpv dans Dessin humour | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : humour, politique, dessin |  Facebook |

08/06/2007

Question essentielle au G8

KEcrobsem

Merci à Erby : http://erby.free.fr/

18:44 Écrit par Lpv dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : g8, actualite, politique |  Facebook |

02/06/2007

France : départ difficile pour la tortue

sarkofable

Merci à Georges Million : http://www.millioncartoons.com/

12:33 Écrit par Lpv dans Politique | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : france, naboleon, politique |  Facebook |

19/05/2007

Le traître magnifique

Bernard Kouchner, traître magnifique

MOUTON,OLIVIER samedi 19 mai 2007, 09:27

Sa nomination au gouvernement Fillon comme ministre des Affaires étrangères est un tournant. Il incarne "ouverture" et "trahison". Un coup de maître de Sarkozy et un événement passionnément commenté, jusqu'en Belgique..

I l est l'incarnation suprême de l'ouverture voulue par le nouveau président français Nicolas Sarkozy. « Beau coup », se réjouissent les partisans de l'UMP. « Trahison », dénoncent les socialistes. Avec effet immédiat : « Il s'est exclu lui-même du PS », a annoncé son premier secrétaire, François Hollande. Bernard Kouchner réalise le rêve de sa vie : à bientôt 68 ans, il débarque au Quai d'Orsay pour prendre en main les Affaires étrangères de sa République. Il va y défendre ses idéaux. Mais pour y arriver, il a retourné sa veste.

Cet éternel candidat d'ouverture ultrapopulaire, un temps candidat à la présidentielle de 2007 avant de se ranger derrière la bannière Royal, a pourtant vilipendé le camp qu'il vient de rejoindre.

C'était en avril. Nicolas Sarkozy venait d'évoquer le caractère inné de la délinquance et de la pédophilie. « C'est une pente très dangereuse et surprenante, rétorquait Kouchner. Je ne soupçonne pas Nicolas Sarkozy de croire tout ce qu'il dit, heureusement. Mais c'est très dangereux, voire irresponsable. » Jusqu'à évoquer un homme « qui n'éprouve aucune honte à pêcher dans les eaux de l'extrême droite. »

Une surprise, alors, ce ralliement ? Pas vraiment. L'ancien secrétaire d'Etat à l'Action humanitaire et ex-ministre de la Santé peut être opportuniste quand il s'agit de servir ses idées. D'autant que le parti de son coeur n'a jamais donné suite à ses ambitions. Un PS qu'il critiquait souvent, parlant d'une gauche contenant « beaucoup d'archaïsmes ». Le 22 décembre 2006, il évoquait même une éventuelle participation à une équipe Sarkozy. Pour autant que ce soit « un gouvernement d'union nationale, dépassant les clivages habituels, une vraie équipe de France ». Ajoutant : « Il faut passer un cap difficile de cinq à dix ans, pour que notre pays retrouve son rang. » L'annonce d'une rupture sarkozienne a finalement séduit ce réformateur invétéré. La perspective de façonner le monde, aussi, même s'il s'agit d'un domaine réservé du chef de l'Etat. Il y a des complémentarités entre les deux hommes : fascination pour le devoir d'ingérence, atlantisme affirmé, conviction européenne... Même fascination pour le pouvoir des médias, aussi. Restent des divergences claires, notamment au sujet de la Turquie ou, dans un autre domaine, les équilibres au sein du couple prévention- sécurité... Bernard Kouchner a tranché. Ses anciens amis le brocardent. « On ne devient pas

socialiste avec François Mitterrand pour devenir sarkozyste avec Nicolas Sarkozy », grince François Hollande. « Il prend un risque face à son histoire », mettait en garde, dans Libération, le député vert Daniel Cohn-Bendit, un proche. « Kouchner a montré un atlantisme à géométrie variable, disait Rony Brauman, son successeur à la tête de Médecins sans frontières. Cette inconstance est préoccupante. » En Belgique, parmi ses anciens frères d'armes humanitaires passés à la politique, sa nomination fait jaser. « Je le déteste, c'est un opportuniste, s'exclame Pierre Galand, sénateur PS, longtemps président du Centre national de coopération au développement. Et je suis opposé depuis le début au principe de devoir d'ingérence. Cela va à l'encontre du droit humanitaire né de la Seconde Guerre mondiale. Il défend une conception atlantiste et néolibérale, celle qui a mené à la guerre contre l'Irak. » « C'est une grosse déception de voir Kouchner se mettre au service du domaine réservé du président Sarkozy, regrette Philippe Mahoux, sénateur PS et ancien de Médecins sans frontières. Ce n'est pas très glorieux. J'imagine mal que l'on puisse être de gauche et se mettre

au service d'un tel personnage. Les valeurs sont incompatibles. Et je n'ai pas la même vision que lui du devoir d'ingérence : à mes yeux, cela doit permettre d'aider les populations. » Au MR, le ton est fort différent. « Je me souviens que dans le premier article du Soir, quand j'ai commencé à faire de la politique en 1995, on m'avait baptisé le Kouchner belge », sourit Alain Destexhe, sénateur MR, ancien de MSF. Plus sérieusement : « C'est une bonne chose, pour lui comme pour la France. Leur politique étrangère devrait devenir moins cynique. Il va s'engager dans des domaines importants : l'Europe, mais aussi le Soudan. » « C'est plutôt une très bonne nouvelle, enchaîne le CDH Georges Dallemagne, ancien de MSF. J'espère que ce n'est pas seulement un coup tactique de Sarkozy avant les législatives. Kouchner a un parler vrai, des idées claires, il connaît bien la politique internationale. C'est un Européen convaincu, atlantiste par pragmatisme. Quant au devoir d'ingérence, je suis très attentif à ce principe. Nous devons regarder les crises pour les résoudre sans nous soucier du droit ni de la distance. Lui, il va faire quelque chose pour le Darfour. » Au fond de leurs yeux à tous, un rêve : arriver un jour au même stade que lui.   Source : http://www.lesoir.be/

10:56 Écrit par Lpv dans Politique | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : politique, france, debauchage, s ego |  Facebook |

11/05/2007

W sans son toutou...

blair

Merci à Chappatte : http://www.globecartoon.com/

16:55 Écrit par Lpv dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : actualite, blair, politique, dessin, presse |  Facebook |

10/04/2007

Le déterminisme génétique version Naboléon

Pédophilie, suicide des jeunes : les propos de Sarkozy suscitent un véritable tollé

NOUVELOBS.COM | 10.04.2007 | 16:31

 

"La pédophilie serait d'origine génétique, le suicide serait d'origine génétique, la violence serait d'origine génétique, pourquoi pas demain la contestation sociale?", s'interroge Jean-Marc Ayrault, tandis que Marie-George Buffet parle de "monstruosité".

 

 

Nicolas Sarkozy en meeting à Lyon, le 5 avril (AFP)

Jean-Marc Ayrault, président du groupe socialiste à l'Assemblée nationale, a qualifié mardi 10 avril d'"inacceptables" et d'"inquiétants" les propos de Nicolas Sarkozy sur le déterminisme génétique.
"C'est inacceptable, profondément choquant, et profondément inquiétant quant à la conception de la société" du candidat UMP, a déclaré Jean-Marc Ayrault, lors d'une conférence de presse.
"La pédophilie serait d'origine génétique, le suicide serait d'origine génétique, la violence serait d'origine génétique, pourquoi pas demain la contestation sociale?", a demandé le député maire de Nantes. A ses yeux, ce "nouveau terrain de bataille montre à quel point la droite conservatrice américaine" inspire Nicolas Sarkozy.
"Droite dure et droite extrême se rapprochent de plus en plus", a-t-il souligné.

"Quelle monstruosité!"

"Quelle monstruosité!", a de son côté commenté Marie-George Buffet, candidate communiste à la présidentielle. "Comment cautionner des théories qui ont servi de fondements idéologiques au fascisme, au nazisme, et auxquelles la communauté scientifique a depuis longtemps fait un sort? C'est proprement inadmissible", s'est-elle indignée, dans un communiqué.
Le candidat UMP de chercher à "concurrencer l'extrême droite sur ses thèmes les plus odieux", estime-t-elle. "Cette manœuvre n'a qu'un but: dérober aux Français le débat qu'ils souhaitent sur leurs préoccupations: l'emploi, le pouvoir d'achat, le logement".

Axel Kahn : "Il n'y a pas de gène d'un destin malheureux"

Pour sa part, le généticien Axel Kahn a affirmé qu'"il n'y a pas de gène d'un destin malheureux" et a reproché à Nicolas Sarkozy de "s'exonérer par avance de ses responsabilités".
Dans un entretien avec le philosophe Michel Onfray paru dans Philosophie Magazine, Nicolas Sarkozy dit "incliner (...) à penser qu'on naît pédophile". Il estime également, à propos des jeunes qui se suicident, que "génétiquement, ils avaient une fragilité, une douleur préalable".

Sarkozy dit souhaiter "le débat"

Répondant aux critiques de ses adversaires, Nicolas Sarkozy les a invité à "ne pas fermer la porte à tout débat".
"Qui peut me dire que c'est normal d'avoir envie de violer un petit enfant de trois ans? Est-ce que c'est un comportement normal ? A partir de ce moment là, quelle est la part de l'inné et la part de l'acquis", s'est-il interrogé mardi matin sur France 2.
"Au moins débattons-en. Ne fermons pas la porte à tout débat", a ajouté l'ancien ministre de l'Intérieur.
Nicolas Sarkozy a pris deux autres exemples : le suicide des jeunes et le cancer qui touche parfois des fumeurs passifs et pas des gros fumeurs. "J'ai avancé ces idées pour en débattre", a-t-il plaidé.  Source : http://permanent.nouvelobs.com/

 

P.S.  Naboléon confirme sa dangerosité !!  Lpv

 

31/03/2007

Patriotisme ou tentation nationaliste ?

patriotisme ou tentation nationaliste (Small)

Merci à Flo : http://www.florian-roulies.info/

13/03/2007

La politique des grands fonds

promesses-dechet-mer-poisson (Small)

Merci àErby : http://erby.free.fr/

20:00 Écrit par Lpv dans Écologie | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : ecologie, dessin, humour, politique |  Facebook |

15/02/2007

Artistes en campagne : appel à projets

17:23 Écrit par Lpv dans Soutien | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : artistes, politique |  Facebook |

Où sont les sous ?

Mais où sont passés les comptes du FN ?
Martin Buxant

Mis en ligne le 15/02/2007
- - - - - - - - - - - 

Il n'y a aucune trace des comptes de campagne électorale de la formation d'extrême droite en 2006.
Erreur de transmission ? Ou nouvelle bourde du Dr Féret ?

C'est gros comme un camion. Et pourtant, personne n'a vu les comptes de campagne du Front national pour les élections communales du 8 octobre dernier à Bruxelles. A part peut-être son président, le docteur Daniel Féret. Mais pas de traces de ces comptes, en tout cas, là où ils devaient être 45 jours maximum après le scrutin : au Parlement bruxellois. Et la formation francophone d'extrême droite pourrait écoper, pour cette "erreur", d'une suspension d'un à quatre mois de sa dotation annuelle.

Selon le procès-verbal de la réunion du 18 janvier 2007 du Collège de contrôle du Parlement bruxellois, organe habilité à vérifier les dépenses des partis, "à l'exception du FN, tous les partis ont rentré leur déclaration", a fait savoir le président Eric Tomas (PS) aux députés bruxellois. "Le Collège de contrôle constate que le parti politique FN, qui se présentait aux élections communales du 8 octobre 2006 dans la Région de Bruxelles-Capitale sous le numéro de liste 11, n'a pas rentré de déclaration", peut-on lire dans ce PV qui a maintenant été transmis à la Chambre.

"Quelques ratés"

Le non-dépôt des comptes de campagne entraîne une suspension d'un à quatre mois de la dotation annuelle d'un parti politique. Mais l'organisation des scrutins communaux a été confiée aux Régions depuis 2001 et le FN ne bénéficie pas de dotation ni à la Région wallonne (4 députés) ni à Bruxelles (4 députés)... En revanche, la commission des dépenses électorales de la Chambre - à qui les comptes sont transmis pour avis - pourrait voter la suspension de la dotation fédérale du FN. "On nage en plein flou juridique, admet un expert. C'est la première fois que les Régions organisent ce scrutin et il y a quelques ratés"... En Région wallonne, le FN n'a pas eu à justifier les comptes de sa campagne pour les communales puisqu'une plainte l'avait finalement empêché de disposer d'un numéro de liste électorale.

"Il y a erreur"

Interrogé mercredi soir par "La Libre", le président du FN, Daniel Féret, a assuré avoir envoyé les comptes de la campagne électorale d'octobre dernier. "Je les ai envoyés moi-même au tribunal de première instance dans les délais impartis", jure-t-il. "Ce n'est pas de ma faute si ce Parlement ne fonctionne pas correctement. Peut-être y a t-il eu une erreur dans la transmission des comptes", termine le chef du parti d'extrême droite.

"C'est impossible !, rétorque Denis Grimberghs, chef de file du CDH au Parlement bruxellois. Nous recevons absolument tous les comptes qui sont déposés à Bruxelles ou à Namur." Ainsi les comptes du parti Ecolo déposés au tribunal de Namur ont-ils été transmis à Bruxelles. "C'est une pratique inacceptable de la part de mandataires qui se piquent de prôner la transparence. C'est inadmissible". "Incivique", se borne à commenter le vice-président de la commission des dépenses électorales de la Chambre, Francis Délpérée. "C'est du mensonge pur et simple, dénonce Magda De Galan (PS). Cela va même au-delà de l'incivisme : nous en avons plus qu'assez des pseudo-mensonges du Front national. Cela devient franchement inacceptable" , enrage la parlementaire bruxelloise.

Rappel, cette année le Front national a d'ores et déjà été amputé (provisoirement) d'un mois de sa dotation annuelle. Car une enquête en cours à l'encontre de M. Féret et de sa compagne Audrey Rorive portant sur une confusion de patrimoine et sur d'éventuels abus de biens sociaux a été ouverte. En février, donc, le FN n'a pas perçu les quelque 42 000 euros auxquels il avait droit.

Source : http://lalibre.be/

 

Où sont les sous ?  C'est la question du jour...   a+Lpv

11:04 Écrit par Lpv dans Nauséabond | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : politique, fn, presse |  Facebook |

18/01/2007

L'écologie de droite...

droite-bio-ecologie-carburant

Merci à Dominique GOUBELLE : http://www.goubelle.net/

14:13 Écrit par Lpv dans Politique | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : politique, ecologie |  Facebook |

20/12/2006

Naboléon et les SDF...

06-12-20-sarkozy

Merci à Placide : http://www.leplacide.com/

18:03 Écrit par Lpv | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : actualite, humour, dessin, politique |  Facebook |

13/12/2006

Au cinéma cette semaine

8622082

Merci à sarkozix : http://sarkozix.canalblog.com/

16:50 Écrit par Lpv dans Photo humour | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : politique, humour, photo |  Facebook |

30/11/2006

Naboléon impose encore des rapports non consentis ce soir

8552788

Merci à sarkozix : http://sarkozix.canalblog.com/

 

 

18:42 Écrit par Lpv | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : france, sarkozy, politique |  Facebook |

25/08/2006

Naboléon en campagne...

Merci à sarkozix : http://sarkozix.canalblog.com/

10:02 Écrit par Lpv | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : politique, sarko, humour |  Facebook |

17/08/2006

Un ruminant au tribunal

"Opacité totale" des comptes du FN
Belga

Mis en ligne le 17/08/2006
- - - - - - - - - - - 

Daniel Feret était présent à l'audience mais ne s'est pas exprimé. Il a été réprimandé par le président, qui, agacé de le voir mâchouiller un chewing-gum, lui a demandé de cesser.

 

Des dissidents du Front national (FN) ont demandé jeudi au tribunal des référés la désignation d'un administrateur provisoire pour l'AFFN, l'association de financement du Front national.

Parlant "d'opacité totale des comptes" et rappelant que la justice pénale s'intéresse aux comptes du FN, les défenseurs des dissidents estiment que cette mesure est la seule à même de "stopper un hold-up sur la démocratie" car l'argent vient en grande partie de la dotation publique aux partis.

 

Le tribunal devrait se prononcer cette semaine sur cette demande.

L'avocat de l'AFFN et du président du FN Daniel Feret a estimé que le tribunal ne devait pas donner suite à cette demande et a mis en doute les intentions des dissidents. "Ce sont des mousquetaires ambitieux, qui n'obtenant pas l'avancement au sein du parti qu'ils espéraient, jouent à vouloir faire tomber le parti", a dit Me Jean-Claude Goblet.

 

Daniel Feret était présent à l'audience mais ne s'est pas exprimé. Il a été réprimandé par le président, qui, agacé de le voir mâchouiller un chewing-gum, lui a demandé de cesser. Comme à l'accoutumée, il a violemment pris à partie hors audience des journalistes de télévision qui lui demandaient des explications.

 

Les dissidents critiquent notamment l'octroi de 250.000 euros par l'AFFN à Audrey Rorive, compagne de M. Feret. Cette somme a servi à l'achat d'une villa sur la Côte d'Azur. Ils assimilent cette opération à un détournement. Pour la défense du parti, les deux parties - Mme Rorive comme l'AFFN - trouvent leur compte dans ce qu'elle qualifie de prêt à 4 pc sur une période inférieure à un an.

Pour Me Jean-Claude Goblet, il s'agit d'un placement intéressant car le parti n'a pas besoin de cet argent avant les législatives de 2007. Les campagnes pour les communales d'octobre sont en effet financées par les candidats FN eux-mêmes, a-t-il dit.

Le député wallon FN Jean-Pierre Borbouse et Patrick Sessler, qui a un long passé au FN, figurent parmi ces dissidents. Le second a été exclu après avoir voulu connaître les comptes du FN et de l'AFFN. Ces comptes ont depuis lors été saisis à la mi-juillet par la justice bruxelloise qui a ouvert une instruction.

 

Un des avocats des dissidents, Me Jean-Paul Dumont, a souligné jeudi que M. Feret fait exclure du parti tous les administrateurs de l'AFFN qui s'intéressent à ses comptes. "L'AFFN ne sert que les intérêts privés de M. Feret. Depuis des années, il y a détournement d'argent", a-t-il dit. Il a notamment parlé des 1.000 euros mensuels qu'un député bruxellois versait sur les comptes d'une autre parlementaire, sous prétexte d'un emprunt consenti par la députée au FN.

 

Leur autre avocat, Me Frédéric Clément de Cléty, a dénoncé le "système FN qui se confond avec le système Feret. Il y a un clan et un chef. Le système fonctionne au seul et unique profit de Daniel Feret. Les 250.000 euros, c'est pour Daniel Feret et Audrey Rorive."

Me Jean-Claude Goblet a répliqué que la comptabilité de l'AFFN avait été qualifiée "d'excellente" par un réviseur d'entreprise. Il a contesté l'urgence de l'action en justice des dissidents. De plus, a-t-il poursuivi, il ne serait pas sain qu'un administrateur provisoire doive se prononcer sur des dépenses de l'AFFN à deux mois des communales.

"Comment pourrait-il refuser de payer une affiche? Le FN est un parti. Il a le droit, qu'on l'aime ou pas, de s'exprimer. Et cette expression passe par l'argent", a-t-il conclu.

Source : http://lalibre.be/

17:01 Écrit par Lpv dans Nauséabond | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : politique, nauseabond, fn |  Facebook |

11/08/2006

Pologne et peine de mort

Merci à Erby : http://erby.free.fr/

Faut-il rappeler que la peine de mort ne résout en rien la criminalité ?  Le pays de George en est l'exemple parfait.  La Pologne, une fois de plus, se distingue par ces positions de plus en plus conservatrices.  a+ Lpv

 

08:32 Écrit par Lpv dans Dessin actualité | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : pologne, politique, europe |  Facebook |

28/07/2006

Faire, défaire, construire, anéantir...

Merci à Pierre Kroll

N.B.  Sans commentaire !! Lpv