10/04/2007

Le déterminisme génétique version Naboléon

Pédophilie, suicide des jeunes : les propos de Sarkozy suscitent un véritable tollé

NOUVELOBS.COM | 10.04.2007 | 16:31

 

"La pédophilie serait d'origine génétique, le suicide serait d'origine génétique, la violence serait d'origine génétique, pourquoi pas demain la contestation sociale?", s'interroge Jean-Marc Ayrault, tandis que Marie-George Buffet parle de "monstruosité".

 

 

Nicolas Sarkozy en meeting à Lyon, le 5 avril (AFP)

Jean-Marc Ayrault, président du groupe socialiste à l'Assemblée nationale, a qualifié mardi 10 avril d'"inacceptables" et d'"inquiétants" les propos de Nicolas Sarkozy sur le déterminisme génétique.
"C'est inacceptable, profondément choquant, et profondément inquiétant quant à la conception de la société" du candidat UMP, a déclaré Jean-Marc Ayrault, lors d'une conférence de presse.
"La pédophilie serait d'origine génétique, le suicide serait d'origine génétique, la violence serait d'origine génétique, pourquoi pas demain la contestation sociale?", a demandé le député maire de Nantes. A ses yeux, ce "nouveau terrain de bataille montre à quel point la droite conservatrice américaine" inspire Nicolas Sarkozy.
"Droite dure et droite extrême se rapprochent de plus en plus", a-t-il souligné.

"Quelle monstruosité!"

"Quelle monstruosité!", a de son côté commenté Marie-George Buffet, candidate communiste à la présidentielle. "Comment cautionner des théories qui ont servi de fondements idéologiques au fascisme, au nazisme, et auxquelles la communauté scientifique a depuis longtemps fait un sort? C'est proprement inadmissible", s'est-elle indignée, dans un communiqué.
Le candidat UMP de chercher à "concurrencer l'extrême droite sur ses thèmes les plus odieux", estime-t-elle. "Cette manœuvre n'a qu'un but: dérober aux Français le débat qu'ils souhaitent sur leurs préoccupations: l'emploi, le pouvoir d'achat, le logement".

Axel Kahn : "Il n'y a pas de gène d'un destin malheureux"

Pour sa part, le généticien Axel Kahn a affirmé qu'"il n'y a pas de gène d'un destin malheureux" et a reproché à Nicolas Sarkozy de "s'exonérer par avance de ses responsabilités".
Dans un entretien avec le philosophe Michel Onfray paru dans Philosophie Magazine, Nicolas Sarkozy dit "incliner (...) à penser qu'on naît pédophile". Il estime également, à propos des jeunes qui se suicident, que "génétiquement, ils avaient une fragilité, une douleur préalable".

Sarkozy dit souhaiter "le débat"

Répondant aux critiques de ses adversaires, Nicolas Sarkozy les a invité à "ne pas fermer la porte à tout débat".
"Qui peut me dire que c'est normal d'avoir envie de violer un petit enfant de trois ans? Est-ce que c'est un comportement normal ? A partir de ce moment là, quelle est la part de l'inné et la part de l'acquis", s'est-il interrogé mardi matin sur France 2.
"Au moins débattons-en. Ne fermons pas la porte à tout débat", a ajouté l'ancien ministre de l'Intérieur.
Nicolas Sarkozy a pris deux autres exemples : le suicide des jeunes et le cancer qui touche parfois des fumeurs passifs et pas des gros fumeurs. "J'ai avancé ces idées pour en débattre", a-t-il plaidé.  Source : http://permanent.nouvelobs.com/

 

P.S.  Naboléon confirme sa dangerosité !!  Lpv