22/06/2006

Les règlements de l'administration...

Noé et l’administration

 

Dans l'année 2006, Dieu visita Noé qui habitait pas très loin de la mer et lui dit :
"Une fois encore la terre est devenue invivable et surpeuplée et je dois agir. Construit une arche et rassemble un couple de chaque être vivant ainsi que quelques bons humains. Tu as six mois pour cela avant que je n'envoie la pluie pendant 40 jours et 40 nuits."
6 mois plus tard, Dieu regarda en bas et vit Noé balayant sa cour, mais aucune arche.
"Noé" gronda t-il "Je vais bientôt envoyer la pluie, où est l'arche?"

"Pardonne-moi mon Dieu", implora Noé "mais les temps ont changé. J'avais besoin d'un permis de construire pour commencer l'arche. J'ai dû me battre plusieurs mois avec l'inspecteur au sujet du système d'alarme pour l'incendie.
Pendant ce temps, mes voisins se sont réunis en association parce que je violais les règles du lotissement en construisant une arche dans ma cour et que j'allais obstruer la vue. On a dû aller devant le conciliateur pour avoir un accord.
Ensuite l'urbanisme a déposé un mémoire sur les coûts des travaux nécessaires pour permettre à l'arche d'arriver jusqu'à la mer. J'ai eu beau leur dire que c'est la mer qui viendrait à l'arche, ils n'ont pas voulu me croire.
Obtenir du bois en quantité suffisante fut un autre problème. Les associations pour la protection de l'environnement se sont liguées pour empêcher la coupe des arbres, sous prétexte qu'on allait détruire l'habitat de plusieurs espèces animales et ainsi les mettre en danger. J'ai tenté d'expliquer qu'au contraire tout ce bois servirait à sauver ces espèces, rien n'y a fait.
Ensuite, l'agence gouvernementale pour le développement durable a voulu lancer une étude sur l'impact pour l'environnement de ce fameux déluge. Dans le même temps je me débattais avec l'administration sur l'emploi de travailleurs bénévoles dans la construction de l'arche. Je les avais embauchés car les syndicats m'avaient interdit d'employer mes propres fils, disant que je ne devais faire appel qu'à des travailleurs hautement qualifiés dans la construction d'arche et si possible syndiqués.
Pour arranger les choses, le fisc a saisi tous mes avoirs, prétendant que je tentais de fuir le pays illégalement, suivi en cela par les douanes qui ont ajouté que je voulais faire passer les frontières à des espèces reconnues comme dangereuses.
Aussi pardonne moi, mon Dieu, mais je ne sais même pas si 10 ans auraient suffit à la construction de cette arche." Aussitôt les nuages se dissipèrent et un magnifique arc en ciel apparut.
Noé leva la tête et dit : "Tu ne vas pas détruire le monde ?

"Pas la peine", répondit Dieu, "l'administration s'en charge".   

Source : reçu par mail

07:34 Écrit par Lpv dans Blague | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

20/06/2006

Fantasmes de statues...

Deux statues d'un jardin de la ville de Paris, l'une masculine et l'autre

féminine, se font face depuis plusieurs siècles lorsqu'un jour, un ange

descend du ciel et leur murmure : 

- Vous avez été exemplaires pendant toutes ces années, je vais vous faire

un cadeau.  Je vais vous donner la vie... Mais pour une demi-heure

seulement.

 

Aussitôt dit, les deux statues s'animent, se  rapprochent l'une de l'autre, 

et se ruent dans un buisson... On entend quelques bruits d'agitation, des

branches qui craquent, des rires et des cris.

Au bout d'un quart d'heure, les deux statues ressurgissent le sourire aux

lèvres.

- Il vous reste encore du temps, déclare l'ange, vous devriez en profiter. 

La statue féminine se tourne alors vers son partenaire et lui dit :

- D'accord, mais cette fois, c'est toi qui maintiens le pigeon par terre

et  moi qui chie dessus.

Source : reçu par mail

10:37 Écrit par Lpv dans Blague | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

16/06/2006

Aucune faute de frappe...

Un régal

 

 

Attention, accrochez-vous car il n'y a aucune faute de frappe. (Entre parenthèses, quelques commentaires de profs)... un régal !


- Les peintres les plus célèbres sont Mickey l'ange et le homard de Vinci. (C'est le nouveau Disney "Mickey et le Homard" !!!)


- Les égyptiens transformaient les morts en momies pour les garder vivants... (C'est pour ça d'ailleurs, qu'elles tournent des films !)


- Les empereurs romains organisaient des combats de radiateurs... (chauds les combats !!!!)


- César poursuivit les gaulois jusqu'à Alésia, car Vercingétorix avait toujours la gaule ... (Vive Astérix !!!!)


- La mortalité infantile était très élevée, sauf chez les vieillards... (ils ont du pot, eux !!!)


- Les nuages les plus chargés de pluie sont les gros cunnilingus ... (pas obsédés du tout !!)


- La Chine est le pays le plus peuplé avec un milliard d'habitants au km carré ... (on comprend mieux pourquoi ils sont tous minces!)


- Pour mieux conserver la glace, il faut la geler ... (c'est bien connu!!!)


- Un kilo de mercure pèse pratiquement une tonne ... (va falloir faire gaffe avec nos thermomètres !)


- Autrefois les chinois n'avaient pas d'ordinateur car ils comptaient avec leurs boules ...


- Les fables de La Fontaine sont si anciennes qu'on ignore le nom de l'auteur ... (ben tiens !!!!)


- Le chien, en remuant la queue, exprime ses sentiments comme l'homme... (voilà enfin une vérité !!!)


- Les lapins ont tendance à se reproduire à la vitesse du son...(vais mieux les observer, maintenant !!!)


- Pour faire des oeufs, la poule doit être fermentée par un coq ... (au vin, naturellement !!!)   

 

 

16:50 Écrit par Lpv dans Blague | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

24/05/2006

Devenir fou...

Comment devenir fou ?


Le directeur de l'hôpital psychiatrique rend visite à un nouvel arrivant.
"Alors cher monsieur, pourquoi êtes-vous parmi nous?
Quelle est la raison de votre séjour?
 Et le gars lui répond: "Eh bien, tout a commencé quand je me suis marié...
Ça a été ma grande erreur!
J'ai épousé une veuve qui avait une fille de 25 ans qui est devenue ma belle-fille. Un beau jour que mon père venait nous rendre visite, voilà-t-y pas qu'il tombe amoureux de ma belle-fille.
Peu de temps après, ma belle-fille et mon père se marient. Du coup, ma belle-fille devient ma belle-mère.
Quelques temps plus tard, ma femme me fait un fils qui devient illico le beau-frère de mon père puisqu'il est le demi-frère de ma belle-fille, qui elle-même est la femme de mon père (et donc ma belle-mère) Maintenant, mon tout jeune fils est aussi devenu le demi-frère de ma belle-mère, et il est donc un peu mon oncle... Ma femme est aussi ma belle-grand-mère puisqu'elle est la mère de ma belle-mère.... Et n'oubliez pas que ma belle-mère est aussi ma belle-fille... Et si on cherche encore plus loin, on voit que je suis l'époux de ma belle-grand-mère, et donc que je suis non seulement le petit-fils de ma femme, son mari, mais aussi mon propre grand-père...
Vous comprenez pourquoi je suis ici maintenant?"

18:03 Écrit par Lpv dans Blague | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

23/05/2006

Elles sont là...

On les attendait,  elles sont là !!! Voici les dernières perles de nos assureurs

 

C'est devenu une tradition : régulièrement, le centre de documentation et d'information de l'assurance publie les bévues les plus amusantes trouvées dans le courrier des assurances.

L'orthographe, le vocabulaire et la grammaire sont d'origine...  

 

  • Je vous serais obligé de m'adresser le courrier concernant mon accident a un de mes amis M .... car, pour la passagère blessée, ma femme n'est pas au courant, et il vaut mieux pas. Je compte sur votre compréhension pour ne pas déshonorer un honnête père de famille?

 

  • Il faut dire à ma décharge que le poteau que j'ai buté était caché par l'invisibilité du brouillard.

 

  • Ma voiture gênant la circulation, un portugais m'a aidé à la mettre sur le trottoir, ainsi que ma femme qui rentrait de son travail.

 

  • Je désire que ma voiture soit utilisable accidentellement par mes enfants majeurs considérés comme novices.

 

  • En qualité du plus mauvais client de votre agence (neuf accrochages en 1 an), je vous demande d'avoir le plaisir de résilier mon assurance auto avant la date d'échéance.

 

  • J'ai été victime d'un accident du travail alors que je faisais la sieste sous un pommier.

 

  • J'ai été blessé par une dent de râteau qui m'est tombée sur le pied. La dent était accompagnée du râteau.

 

  • L'accident est survenu alors que je changeais de fille.

 

  • J'ai bien reçu la fiche de mon épouse, je ne manquerai pas de vous renvoyer cette dernière dûment remplie par mes soins.

 

  • Je suivais la voiture qui me précédait qui après que je l'ai dépassé m'a suivie, c'est alors qu'elle m'a choquée en plein derrière et m'a forcé par la choquer moi aussi le derrière de celle qui était devant.

 

  • Il me semble que ma petite affaire va bouger au printemps, ce dont je serais heureux.

 

  • Circonstances de l'accident : est passé à travers une porte vitrée lors de l'opération "portes ouvertes" de l'entreprise.

 

  • En avançant, j'ai cassé le feu arrière de la voiture qui me précédait. J'ai donc reculé, mais en reculant j'ai cabossé le pare-chocs de la voiture qui me suivait.

C'est alors que je suis sorti pour remplir les constats, mais en sortant j'ai renversé un cycliste avec ma portière. C'est tout ce que j'ai à déclarer aujourd'hui.

 

  • J'ai heurté une voiture en stationnement et je me suis bien gardé de me faire connaître auprès de l'automobiliste. J'espère que vous serez content et que vous pouvez faire un petit geste en m'accordant un bonus supplémentaire.

 

  • Je vous demanderais de ne tenir aucun compte du constat amiable. Vous comprendrez en effet que je fus brusquement pris d'une émotion subite : arrière défoncé, présence de la police, choc psychologique, tout concourrait à ce que je mette des croix au hasard.

 

  • Vous savez que mon taxi est transformé en corbillard et que je n'y transporte que des morts. Mes clients ne risquant plus rien, est-il bien nécessaire que vous me fassiez payer une prime pour le cas ou ils seraient victimes d'un accident?

 

  • Depuis ma chute, je ne peux plus me déplacer. Veuillez m'indiquer la marche à suivre.

 

  • Vous me dites que d'après le Code Civil, je suis responsable des bêtises de mes enfants. Si c'est vrai, les personnes qui ont écrit cela ne doivent pas avoir, comme moi, neuf enfants à surveiller.

 

  • J'ai heurté brutalement l'arrière de la voiture qui me précédait. Mais grâce à mon casque, ma blessure au poignet est sans gravité?

Chacun des conducteurs conduisait sa voiture.

 

  • Vous m'écrivez que le vol n'existe pas entre époux. On voit que vous ne connaissez pas ma femme.

 

  • Le camion s'est sauvé précipitamment sans montrer ses papiers.

 

  • Je suis étonné que vous me refusiez de payer cet accident sous prétexte que je ne portais pas mes lunettes comme indiqué sur mon permis. Je vous assure que ce n'est pas ma faute si j'ai renversé ce cycliste : je ne l'avais pas vu.

 

  • Je vous témoigne mon grand mécontentement vous mettez tellement de temps à me rembourser mes accidents que c'est toujours avec celui d'avant que je paye les dégâts de celui d'après, alors n'est-ce pas que ce n'est pas sérieux de votre part.

 

  • Le cycliste zigzaguait sur la route, tantôt à gauche, tantôt à droite, avant que je puisse le télescoper.

 

  • Ne pouvant plus travailler à la suite de mon accident, j'ai du vendre mon commerce et devenir fonctionnaire.

 

  • En repoussant un chien tenu en laisse par son maître, je me suis fait mordre par ce dernier.

 

  • Puisque vous me demandez un témoignage précis, je vous dirai qu'a mon avis c'est le monsieur qui a tort, puisque la dame a raison.

 

 

  • J'ai tapé un trottoir en glissant sur une plaque de verglas et j'ai cassée ma gente et mon bras gauche.

 

  • Vous me dites que Mlle X réclame des dommages-intérêts sous prétexte qu'elle a été légèrement défigurée après l'accident. Sans être mauvaise langue, il faut bien avouer que même avant l'accident, cette malheureuse n'avait jamais éveillé la jalousie de ses concitoyennes.

 

  • Malgré ma fracture au poignet, j'ai pris mon courage a deux mains.

 

  • Je ne suis pas responsable du refus de priorité puisque je n'avais pas vu venir la voiture, vous pensez bien que si je l'avais vue je me serais arrêté.

 

  • Depuis son accident, ma femme est encore pire qu'avant. J'espère que vous en tiendrez

compte.

 

  • Ils m'ont trouvé 2,10 grammes d'alcool dans le sang et ils vont me condamner. Sur 6 à 8 litres de sang qu'on a dans le corps vous avouerez que c'est pas tellement (personnellement j'aurais cru que j'en aurais eu plus).

 

  • A votre avis, est-il préférable d'acheter un chien méchant qui risquera de mordre les gens mais protégera votre maison contre les voleurs ou de garder mon vieux toutou. Je vous pose la question parce que de toutes façons c'est vous qui paierez les pots cassés, soit en indemnisant les blessés, soit en remboursant les objets volés.

 

  • Je ne suis pas du tout d'accord sur le montant que vous m'allouez pour les bijoux. Ca ne représente même pas la somme des deux choses de mon fils, dont je vous ai envoyé les photos.

 

  • Je vous ai fait remarquer que ce croisement est très dangereux vu qu'il y a deux routes qui se coupent juste à cette place là.

 

  • Je n'avais pas vu la voiture arriver et quand je l'ai vue je n'ai plus rien vu.

 

  • Pour les blessures de ma femme je vous envoie ci-joint le certificat que j'ai pu arriver à avoir par mon docteur. Je les mets donc sous réserves en attendant que vous m'écriviez combien elles peuvent me rapporter environ.

 

  • Je débouchais d'un chemin à une vitesse approximative de 100 et voilà que je heurte un arbre. L'arbre m'a injecté de ma voiture alors que la voiture a continué toute seule avec la jeune fille que j'étais sorti avec.

 

 

  • Et une des meilleures lettres jamais reçues par une compagnie d'assurances :  

Je rentrai dans ma cariol sur la route de Gray. j'avais bu a cause de la chaleur deux blanc cassice a l'onseice. J'ai donc eu besoin de satisfaire une grande envie d'urine. Jé arraité la voiture sur le baur de la route prais d'un ta de pierres et de materiau rapport aux travois eczécuté mintenant pour l'élaictricitai. Jé commencé a uriné et en fesan ce besoin, jé en maniaire d'amuzement dirigai mon jai en zigue saque a l'entours. Alors mon jai a rencontrai un bou de fille électrique qui etait par terre au lieu d'etre accroché au poto. Une grosse étincelle a soté sur moi et un grand coup m'a raipondu dans le fondement et des les partis que lotre medecin y appelle tete y cul. Je me suis évanouillé et quand je sui revenu dans la connaissance, jé vu que ma chemise et mon pantalon été tout brulé a la braguette. Je sui assuré par votre maison et je voufrai etre un demnisé. Jé droit a ce Con m'a dit et je vous demande votre opinion. Mais dommage son de 93 francs o plus juste. Depuis le sinistre, jé les burnes toutes noires et ratatinés. ma verge est tuméfié, gonfle et violace. Le medecin a dit devant du monde qui peut répété : avec les faits nomaines électrics, on ne sait jamais.

 

Source : reçu par mail.

 

10:13 Écrit par Lpv dans Blague | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

05/05/2006

Un peu de détente avant dodo

Pour avoir de l'argent devant soi les gens mettent  de l'argent de coté. C'est idiot.

 

On dit que boire du café empêche de dormir. Par contre, dormir empêche de boire du café.

 

Prendre un coup de vieux, ça ne veut pas obligatoirement dire qu'on se fait taper dessus par un octogénaire.

 

La différence entre l'amour et l'argent, c'est que si on partage son argent, il diminue. Tandis que si  on partage son amour, il augmente.

L'idéal étant d'arriver à partager son amour avec quelqu'un qui a du pognon.

 

Moi l'augmentation du prix de l'essence, je m'en  fous. Je prends toujours pour cinq €.

 

Il n'est pas nécessaire d'être gros pour être un gros con. Il suffit d'être con.

 

Pour devenir officier, il faut avoir été  sous-officier. Pour devenir marin, il n'est pas nécessaire d'avoir été sous-marin.

 

Allez donc faire comprendre à des élèves que l'enseignement primaire n'est pas primaire, que le secondaire est loin d'être secondaire et que le supérieur est parfois moyen.

 

Contrairement aux chasseurs qui, eux, ne sont pas des lapins, les pollueurs, eux sont des ordures.

 

Je suis content de ma bagnole. Peut-on appeler ça de l'autosatisfaction ?

 

Savez-vous quel est le point commun entre un robot et une  sauce napolitaine? J'ose à peine le dire tellement  c'est nul. Ils sont  tous les deux automates.

 

La différence entre un artiste et une paire de  chaussures, c'est que l'artiste doit pouvoir partir avant de  lasser tandis que les chaussures, il vaut mieux les lacer avant de partir.

 

Si les lentilles vous font péter, portez des  lunettes.

 

Bon week-end,

Lpv

Source : inconnue

22:13 Écrit par Lpv dans Blague | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

26/04/2006

Exercice de lecture...

Lire à haute voix ou pas 
 
Ceci est ceci chat
Ceci est est chat 
Ceci est une chat 
Ceci est manière chat
Ceci est de chat 
Ceci est tenir chat
Ceci est un chat 
Ceci est con chat
Ceci est occupé chat 
Ceci est pendant chat 
Ceci est au chat 
Ceci est moins chat 
Ceci est 60 chat 
Ceci est secondes chat

 

Maintenant, vous n'avez évidemment rien compris, revenez au début, et ne lisez que le troisième mot de chaque ligne...

 

Y a pas de raison que je sois le seul à me faire avoir : bonne journée !   Lpv

13:30 Écrit par Lpv dans Blague | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

21/04/2006

La morale et le placard...

Une femme  reçoit souvent son amant pendant que son mari est au travail.

Un jour,  son fils de 8 ans se cache dans l'armoire pour voir ce que sa  mère fait avec  cet homme-là.

Un moment plus tard, le mari rentre à  l'improviste.

Paniquée, la femme cache son amant, dans la même  armoire.

 

-          le fils : fait sombre ici.

-          l'amant : ouais c'est  vrai

-          le fils : j'ai un ballon de foot

-          l'homme : content pour  toi

-          le fils : tu veux l'acheter ?

-          l'homme : non merci

-          le fils : mon père est là dehors

-          l'homme : ok, combien

-          le fils  : 250 euros

 

Quelques jours plus tard, le fils se retrouve à nouveau dans  l'armoire en compagnie de l'amant de sa mère.

-          le fils : fait sombre  ici

-          l'homme : ouais c'est vrai

-          le fils : j'ai des super  baskets

-          l'homme se rappelant la dernière fois grimace : combien 

-          le fils : 500 euros

 

Quelques jours plus tard, le père dit à  son fils : mets tes baskets et  prends ton ballon, on va faire une  partie.

-          le fils : je ne peux pas, j'ai tout vendu

-          le père : pour  combien

-          le fils : 750 euros

-          le père : c'est inadmissible  d'arnaquer les gens comme ça. Ces affaires  n'ont jamais coûté ce prix là. Je  t'amène à l'église pour te confesser.  Le père amène son fils à l'église, le  pousse dans le confessionnal et   ferme la porte.

-          le fils : fait sombre  ici

-          le curé : merde, maintenant t'arrête tes conneries !!

Source : divine

 

16:37 Écrit par Lpv dans Blague | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Les enfants et les mots...

Paroles d'enfants !

"Est-ce que les ours scolaires vont à l'école?"
"Quand Caillou sera grand, est-ce qu'il va s'appeler Pierre?"
"Regarde Papa, il y a des fantômes qui s'envolent de ton café!"
"J'aime mieux le blé d'inde en rouleau."
"Quand je m'ennuie de toi, je pleure comme un enfant."
"Les citrouilles? Ça pousse sur les balcons, voyons!"
"Grand-maman m'a picoté des belles pantoufles."
'"Je ne veux pas de crétins dans ma salade."
"Regarde le beau feu dentifrice!"
"C'est qui ma tante roulotte?"
"Papa a mis de l'eau de colonne!"
"C'est quoi ton signe extralogique?"
"Quand est-ce qu'on mange? Je creuse de faim..."
"À l'hôpital, on se couche sur une litière."
"Aujourd'hui, à la garderie, on a bu de la pollution magique."
"Qui veut jouer au "mon oncle poli" avec moi?"
"Je mange des biscuits soldats avec ma soupe."
"Comment elle s'appelle la princesse de l'île-du-Prince-Édouard?"
"Papa, si tu vas trop vite, la police va te donner une conversation."
"J'écris une lettre à mon amie, c'est pas grave si je sais pas écrire parce qu'elle non plus ne sait pas lire."
"Papa s'est endormi au soleil... Il a perdu la lotion du temps."
"Regarde la grosse peine mécanique!"
"Quand on ne met pas de crème, le soleil nous donne des coups!"
"Je ne sais pas comment la poule jappe..."
"Je prends une bouchée minuscule, pas majuscule, hein?"

Source : inconnue (reçu par mail)

 

10:42 Écrit par Lpv dans Blague | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

31/01/2006

Sacré BUSH...

Déjeuner à la Maison Blanche avec Bush, Blair et d'autres invités.
L'un d'eux demande au président :
" Mais au fait de quoi parlez-vous toute la journée ?
Bush répond :
" Nous planifions la 3ème guerre mondiale. 
" Et elle sera comment ?
" Nous tuerons 4 millions de musulmans et un dentiste...
L'invité est perplexe : " Un dentiste ? Comment ça ?
Blair tape alors sur l'épaule de Bush et lui dit : 
Qu'est ce que je t'avais dit, George, personne ne s'inquiétera pour les musulmans ! "

A la question de savoir ce qu'il fera après la guerre d'Irak, 
Bush répond :
" Nous partagerons l'Irak en 3  parties : Super, Super Plus et Sans Plomb ".

Kofi Annan à Bush :
Quelle preuve avez-vous que l'Irak possède des armes de destruction massive ? 
" Nous avons gardé les factures ".

20:00 Écrit par Lpv dans Blague | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |