09/04/2008

Coup de gueule aux...

Coup de gueule aux coups de gueules

Pèlerin de l'infinitude et vagabond dans la réalité, je crie haut et fort : STOP !

Ces deniers jours, nous assistons à la "slogantisation virtuelle" de la prochaine Parodie Olympique devant se dérouler malencontreusement au pays des rizières et de la sous-humanité.

Notre faculté de révolte et notre compassion a repris du service à l'occasion du voyage "organisé" de la petite flamme olympique. Car "petite", elle l'est devenue dès l'année de l'attribution des jeux à cet État.

Personnellement, cette balade organisée m'amuse beaucoup. (J'ai même rêvé d'un hélicoptère déversant sont chargement d'eau sur la petite flamme)  Cependant, ce triste spectacle (les "Jeux" de Pékin) me fait réfléchir sur notre manière d'agir. Il me semble que nous somme toujours au stade de l'autosatisfaction citoyenne. C'est cette autosatisfaction qui est dangereuse. Outre le fait du problème tibétain, il y a une bonne partie de la population chinoise qui fait face à un semblant d'existence.  Mais..., elle n'a pas de Dallai lama pou défendre sa reconnaissance à l'existence !

Mon coup de gueule, je le dédie à tous les révoltés de la société bien pensante ! Un chat doit accoucher d'un chat et non d'une souris...   La mondialisation capitaliste nous berce dans un "certain bien-être" en nous aveuglant. Enfermée à l'intérieur d'une "inconscience tranquille", la personne humaine s'est perdue en ce labyrinthe de l'existence. L'homme n'a de cesse à chercher des "solutions" à ses propres problèmes, et, parfois aux problèmes des autres. "Cours toujours mon lapin", suis-je tenté de dire.

La dualité entre conscience et inconscience fait que : l'homme par inconscience est tueur et par conscience bienfaiteur. Nous somme plongés dans la "solidarité du paraître".

17:52 Écrit par Lpv dans Être citoyen... | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.