11/02/2008

Le "Camp de Jésus"

Le « Camp de Jésus » Jesus Camp est un documentaire qui fait froid dans le dos.  Il permet de saisir la dangerosité grandissante des mouvements évangéliques aux Etats-Unis.  La caméra du documentaire Jesus Camp suit deux enfants de moins de dix ans, Rachel et Levi, qui se retrouvent dans les rets d’une prédicatrice évangélique, Becky Fisher. Derrière cette oratrice ébouriffée, aux allures de tantine-gâteau et dans les bras de laquelle on aurait presque envie de se faire consoler, se cache une manipulatrice particulièrement perverse.Elle sait pertinemment bien que c’est entre sept et neuf ans que les enfants sont les plus manipulables. Elle les instrumente littéralement pour en  faire de petits soldats de Dieu, prêts à donner leur vie pour la bonne cause. Elle utilise les moyens propres à séduire cette génération nourrie au son et à l’image : les médias, la musique et les jouets pour marquer les esprits par des images fortes.  Elle joue habilement avec leurs émotions pour les galvaniser et chacun de ses prêches, subtilement mis en scène, se termine dans un véritable déferlement de cris, de larmes et de transes, certains enfants se retrouvant même au sol secoués de spasmes. Le show se termine par une démonstration de danse où les enfants, déguisés en soldats, miment les combats d’une guerre sainte, dans une comédie musicale et guerrière.   Lorsqu’elle organise un camp de vacances, c’est moins pour les déstresser que pour les endoctriner. Ainsi, toutes les activités ludiques sont empreintes d’une religiosité superstitieuse.  L’on voit par exemple une petite fille au bowling prier en ces termes : « Boule, je t’ordonne, au nom de Jésus, de faire un lancer réussi. »  Ils sont également incités au prosélytisme, et les « meilleurs » sont entraînés à devenir eux-mêmes des prédicateurs. Miss Fisher les met en garde contre Satan à l’œuvre dans ce monde, contre Harry Potter, cet ennemi de Dieu qui, selon les lois de l’Ancien Testament, devrait être mis à mort.  Qu’on l’accuse de lavage de cerveau ne l’intimide guère, tant il est vrai que pour elle, la foi semble justifier tous les moyens. Si cette manipulation se cantonnait au domaine privé de la foi, ce ne serait encore qu’un demi-mal. Mais cette mouvance chrétienne, si l’on ose encore accoler cet adjectif à ses méthodes, joue un rôle politique de plus en plus grand. Le poids électoral des Evangélistes va croissant  et Georges Bush leur doit une fière chandelle. Il est d’ailleurs vénéré comme une idole et lorsque son effigie en carton est présentée aux enfants, ils sont priés de chanter sa gloire et de soutenir sa guerre en Irak. Homme pieux, il est vu comme le sauveur providentiel capable de rechristianiser l’Amérique le monde entier. Les mouvements pro-life trouvent là aussi un terreau fertile pour ancrer leurs discours anti-avortement, et ils emmènent des enfants prier devant le Congrès à Washington. « D’ailleurs, dit un prédicateur, pas besoin de parlement puisque tout est dans la Bible ! Pourquoi discuter encore des droits des homosexuels puisque tout est dit clairement ? »La désinformation bat son plein et des cours à domicile, doublés d’émissions de télévision, achèvent de convaincre les petites têtes blondes, au moyen d’images fortes et fausses, que l’école leur ment, que la science les trompe et les déshonore en les réduisant à l’état d’animaux évolués, puisque, en vérité, la création du monde remonte à six mille ans, au jardin d’Eden. Par ailleurs, on remet en cause le réchauffement climatique et l’écologie : on peut violenter la terre et profiter au maximum de ses ressources puisque Jésus viendra nous sauver. Aux Etats-Unis, où la séparation de l’Eglise et de l’Etat garantit la démocratie, une nouvelle génération est un train de monter, dont la foi et les convictions pourraient bien en faire vaciller les bases.

Source : L'appel 304 - Février 2008 (Jean BAUWIN)

19:45 Écrit par Lpv dans Religion | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Très bon article ! Je me demande comment il faut sesituer face aux groupes évangélistes qujicommencent àafflueren france avec leurs groupes de rock chrétien , et qui sont reconnus par la fédération protestante . Pour ma part je n'ai jamais fait de pub dans mon lycée catholique pour ces groupes de rock qui juent beaucoup sur l'affectif des jeunes .

Qu'en penses tu ??

Écrit par : nicolea | 08/03/2008

Lpv à Nicole Je préfère le reggae !!!

Écrit par : Lpv | 10/03/2008

Les commentaires sont fermés.