27/12/2007

... pour 2008

Meilleurs voeux de "dégoût" pour 2008

Chaque année, nous échangeons nos voeux; par tradition et savoir vivre.

Cette année, j'ai approfondis mon nouveau statut, à savoir celui du dégoûté.  Vous allez sans doute penser que je suis "tombé dans le trou" de l'aigreur. Pas du tout !

La révolte est un passage obligé pour tout qui veut progresser dans la voie de l'humanisation. Le revers de la médaille, c'est que cela demeure majoritairement de l'ordre de la réflexion "intellectuelle", assimilable à de l'embourgeoisement malsain ou une réflexion gauchisante "caviardée". Par conséquent, la révolte est devenue un piège.

Notre conception de la solidarité à malheureusement des oeillères; elle est, si j'ose dire, "marchandisée". Alors Stop!!! Comme j'aime à le rappeler, il nous reste l'espérance.

Pourquoi le dégoût? Parce qu'il peut être stimulant. Le dégoût est enraciné dans la profondeur de notre être; il peut être le début d'une espérance concrète pour un monde meilleure, c'est-à-dire en tenant compte des autres. Le dégoût est également le moteur de l'action déboulant sur l'espérance. Si nous voulons que l'espérance ne reste pas sous sa forme abstraite, il faut devenir dégoûté pour agir.

Je vous souhaite mes meilleurs et sincères voeux, que l'année 2008 soit remplie, je vous le souhaite de "dégoûts"!!

Le pèlerin vagabond

17:14 Écrit par Lpv | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Après l'expression de notre savoir-vivre, deux citations,
Brassens, tellement anarchiste qu'il traversait dans les clous,
et Raoul Vaneigem, pour qui l'espoir est la laisse de la soumission.
Albin se contente de prendre le liège pour un métal précieux.
Bien cordialement,
Albin, http://albertbin.blogspot.com/

Écrit par : albin | 27/12/2007

Dégoût Le dégoût, c'est le haut-le-coeur qui accompagne inévitablement la révolte... Je dirai simplement, Révolte, toujours, et surtout HAUTS LES COEURS ! Mes voeux les plus sincères vers toi, cher Pélerin, au plaisir de te lire encore

Écrit par : L'Oeil Vagabond | 30/12/2007

Les commentaires sont fermés.