16/11/2005

La mise en observation (suite)

Le jour suivant, François partit en excursion, destination, Jérusalem.  Marlgré la beauté de la ville, ce qui le marque, c'est le fossé entre pelestiniens et juifs...

Pour son retour en Belgique, il a été fouillé en règle à l'aéroport, il lui restait juste son caleçon.  Même le dentifrice à été vidé !  Arrivé à l'aéroport de Zaventem, plus moyen de retrouver sa voiture.  Une fois le problème réglé, il prit la direction de "l'institut de la clairvoyance".

Arrivé au pavillon, il fallait passer par le bureau des infirmières.

-  Alors Monsieur François, le voyage c'est bien passé ?

-  Oui, mais un peu court !

 

Il reprit la direction de cette chambre à quatre personnes qu'il détestait.  L'unique lavabo était à septante centimètres de son lit, il avait droit tous les matins de recevoir les effets de toilettes de ses voisins, sur son lit ; bref l'enfer.

Le retour fut difficile, le lundi matin après le petit déjeuner, il a été appelé chez le docteur Nabo.  Il n'avait pas l'air heureux de son escapade...  Il est vrai qu'il devait se sentir "roulé"...  Il lui apprit que le juge de paix qu'il aurait dû  rencontrer le vendredi, reviendra le lendemain, soit le mardi.  François prit contact avec Jean pour qu'il vienne à l'audience.  Il avait droit à un avocat pro deo et une personne de confiance.

Les enjeux étaient importants pour lui.  Il voulait sortir mais, l'institut de l'entendait pas de cette oreille ; il voulait le garder quarante jours supplémentaires.  Pour sa part il était persuadé que le juge allait lui rendre sa liberté.  L'après-midi de ce lundi là, il a passé son temps à raconter ses exploits en Israël.  Les malades riaient tellement quand il leur racontait ses aventures, qu'il finit pas se rendre compte de l'exploit qu'il avait réalisé.  Pour l'institut, cela leur a peut-être servi de leçon.  En effet, déjà que votre liberté est bouffée par un règlement, infantiliser de surcroît les malades, les motive à manifester leur envie de liberté...  Notre ami, malgré ses nombreuses sorties, a mal vécu cette privation de liberté !

 

à suivre







19:33 Écrit par Lpv dans Être citoyen... | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.