15/11/2005

La mise en observation

Mille neuf cent nonante huit, mois de Mars, François "pète un plomb".
Dans un premier temps, les évènements deviennent rocambolesques.
 
-  Allô, Jean.
-  C'est toi ! Où es-tu ? Tout le monde te cherche et ils veulent envoyer Interpol à tes trousses.
-  Je suis à Eilat.  Eilat en Israël, j'ai atterri en Jordanie et pris un bus jusque Eilat au sud d'Israël.
-  Comment es-tu arrivé là bas ?
-  Je suis rentré dans une agence de voyage, j'ai demandé à partir le surlendemain dans un pays chaud et ils m'ont proposé ce voyage.
-  Maintenant, tu téléphones à l'institut !!
-  O.K. je téléphone.
 
Après avoir "déraillé" au domicile familial, le médecin, la famille et le substitut du procureur, décidèrent de l'envoyer en institut psychiatrique dans le cadre de la procédure dite "mise en observation".
 
-  Bonjour, c'est François, je suis bien à "l'Institut de la clairvoyance" ?
-  Oui, à qui voulez-vous parler ?
-  Au docteur Nabo, il parait qu'il me cherche...
-  Ici le docteur Nabo, Monsieur François, vous devez revenir immédiatement.
A entendre sa voix, il comprit qu'il ne rigolait pas.
-  C'est pas possible, demain je pars en excursion à Jérusalem, je reviendrai dimanche, si l'agence veut bien avancer mon retour.
-  Non, vous devez revenir demain au plus tard.
-  Pas possible, demain c'est le jour du sabbat et les bureaux de l'agence sont fermés.
 
Maintenant qu'ils savent où je suis, se dit-il, les problèmes sont réglés.  Il s'est rendu en ville manger et boire un verre.  Notre ami garde en mémoire, une grosse panique ; il lui était impossible de retrouver le chemin pour se rendre à l'hôtel.
 
à suivre
 
 

18:46 Écrit par Lpv dans Être citoyen... | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.