14/11/2005

Introduction

L'homme à beau crier fort qu'il est rationnel, pour notre ami, l'homme est complètement irrationnel, mais surtout très malade.  Ce qui le tracasse sérieusement c'est que tout ces hommes malades sont en liberté... et... sans traitement.
La maladie des hommes n'est pas un virus rare, elle porte le même non qu'une chanson  ; la maladie d'amour.  L'homme ne sait ou ne veut plus aimer.  Sans amour, pas d'intéressement pour autrui et le piège de l'égoïsme se referme.
 
Il y a une autre maladie ou plutôt pandémie, celle du pognon qui s'est incrustée sournoisement dans notre société.  L'homme commence seulement à découvrir qu'il est malade, il est grand temps qu'il se soigne !  Ces maladies rendent l'homme occidental insensible aux détresses humaines.  Quant à François, il préfère être très sensible et malade avec traitement qu'insensible et malade sans traitement. 

18:20 Écrit par Lpv dans Être citoyen... | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.